Collaborer avec un dessinateur industriel freelance

En tant qu’entreprise, bureau d’études ou particulier, vous pouvez être amené à collaborer avec un dessinateur industriel freelance. Et ce, afin de mener à bien un projet professionnel ou personnel (conception 3D, réalisation de plan, prestation BIM…). Mais à quel travailleur indépendant confier votre mission ? Et comment réussir votre collaboration ? Découvrez les cinq étapes indispensables de la rédaction du cahier des charges à la facturation.

 

1. Rédiger le cahier des charges : la première étape

La première étape consiste à rédiger un cahier des charges détaillé. En tant que prestataire, le dessinateur industriel freelance doit avoir une idée précise de ce qui l’attend. Et cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’un projet de grande envergure. Effectivement, rien ne s’avère plus difficile que de collaborer avec un client qui ne sait pas réellement ce qu’il veut.

Toutefois, si la mission se révèle assez simple (réalisation d’un plan, par exemple), un briefing suffit. Il comportera un descriptif de la mission, les attentes et règles à respecter du client (entreprise ou particulier). Néanmoins, cela restera concis.

 

2. Choisir le bon indépendant pour collaborer efficacement

Une fois les contours du projet bien définis, il faut trouver le bon prestataire. Pour que votre mission soit une réussite, il est indispensable de se montrer exigeant dans votre recherche. Ne faites pas confiance à n’importe quel dessinateur industriel freelance.

D’abord, demandez à voir des exemples de réalisations antérieures. Généralement, le dessinateur industriel indépendant possède un portfolio virtuel ou papier, comme l’architecte freelance.

Ensuite, réclamez au prestataire des avis clients voire des recommandations. N’oubliez pas cette étape, surtout si vous avez l’intention de collaborer avec un dessinateur industriel freelance sur un projet important.

Enfin, vous pouvez vous faire aider dans votre recherche en confiant la mission à une plateforme telle que Projeteurs.com. Il vous suffira alors d’étudier les profils d’indépendants et de contacter le freelance qui vous intéresse.

 

3.  Demander un devis à un dessinateur industriel indépendant

Lorsque vous avez un dessinateur industriel freelance qui vous intéresse, demandez-lui un devis. En plus des mentions obligatoires, le devis bien rédigé fera apparaître le détail des diverses étapes de travail ainsi que les délais.

Dès que le devis est signé et comporte la mention « Bon pour accord », il engage les deux parties (prestataire et client, entreprise, bureau d’études ou particulier). D’un côté, le freelance doit livrer le travail demandé et vous, en tant que client, vous payez le tarif convenu pour la mission.

Notez que la signature du devis s’accompagne parfois du versement d’un acompte. Ce premier règlement est ensuite déduit du prix final.

En outre, il s’agit d’une procédure classique lorsque l’on décide de collaborer avec un dessinateur industriel freelance. Cela permet au travailleur indépendant de se prémunir contre les mauvais payeurs.

4. Suivre le projet : la condition pour bien collaborer avec un dessinateur industriel freelance

Que vous soyez un bureau d’études ou un particulier, il est indispensable d’effectuer un suivi régulier. Cela permet de constater l’avancement du projet. Le dessinateur industriel indépendant (prestataire BIM, dessinateur-projeteur, freelance DAO ou CAO…) aura plus d’autonomie lorsque vous serez sûr qu’il a bien cerné les différentes tâches.

D’autre part, si le freelance doit effectuer une mission importante qui implique sa présence au sein de votre entreprise, il s’avère indispensable de :

  • prendre le temps de le présenter officiellement au reste de l’équipe ;
  • puis, de le mettre en contact avec les personnes qui pourront l’épauler dans la réalisation de sa mission ;
  • et de le laisser s’imprégner de la culture d’entreprise;
  • enfin, en cas de modifications, dressez une liste claire. Par exemple, n’envoyez pas plusieurs mails avec les rectificatifs à apporter. Et vous devez également vous adapter au tarif et au délai convenu au départ.

 

5. Régler la facture, la dernière étape pour bien collaborer avec un dessinateur industriel indépendant

Une fois la prestation totalement terminée, vous devez payer le prestataire. Pour cela, regardez le délai de paiement spécifié. Il peut varier en fonction du dessinateur industriel freelance.

Pour que la collaboration s’achève sur une bonne note, respectez le délai mentionné sur la facture. D’ailleurs, en cas de dépassement du délai, vous pouvez avoir à régler des pénalités de retard

Découvrez notre guide complet pour collaborer avec un freelance

 

Besoin d’un prestataire ?

Trouvez rapidement un prestataire pour réaliser les prestations dont vous avez besoin.

C’est gratuit et sans engagement !

ante. leo facilisis sem, Donec dapibus Donec vel, in