BIM ingénieur en efficacité énergétique du bâtiment, un métier d’avenir

BIM ingénieur en efficacité énergétique du bâtiment est un métier prometteur. En effet, l’utilisation de la maquette numérique facilite les missions de l’ingénieur thermicien. Mais en quoi consiste réellement le rôle de ce professionnel du BTP ? Et en quoi le BIM représente un gain de temps pour un ingénieur en bureau d’études ?

Le travail d’un ingénieur en efficacité énergétique du bâtiment 

Le métier d’un ingénieur en efficacité énergétique du BTP (ou ingénieur thermicien) consiste à :

  • conseiller les maîtres d’ouvrage sur les différents moyens de réduire la consommation d’énergie;
  • intervenir sur les bâtiments existants pour faire baisser la facture d’énergie;
  • préconiser des solutions techniques pour chaque chantier de construction et de rénovation ;
  • chiffrer le coût total des travaux et superviser leur mise en œuvre.

Cela demande donc une veille technologique sur les matériaux et équipements en termes d’économie de chauffage, d’électricité, de climatisation…

A quoi sert le BIM pour un ingénieur en bureau d’études ?

Un changement des pratiques

D’abord, il faut savoir que la maquette numérique d’un bâtiment sert de référence pour le calcul d’un modèle thermique. En cela, il s’agit d’un gain de temps pour les ingénieurs en bureau d’études.

Sans le BIM, l’ingénieur en efficacité énergétique du bâtiment doit saisir à la main de nombreux paramètres (géométrie, matériau, environnement, climat…) pour estimer la consommation énergétique d’un bâtiment et vérifier la conformité du futur ouvrage à la réglementation thermique en vigueur. En outre, cela demande une préparation laborieuse avec de nombreux échanges avec le bureau d’études pour modifier la conception 3D de l’architecte.

Avec le BIM, l’ingénieur en BE profite d’un processus fluidifié. Même si l’utilisation de la maquette numérique suppose une période d’adaptation, elle permet le changement des pratiques. Et elle accélère les prises de décision (sur le choix des matériaux, par exemple).

Concrètement, la maquette BIM est importée dans le logiciel de simulation. En cas de modifications, le nouveau calcul s’effectue à partir de la maquette actualisée par l’architecte.

La détection automatique des ponts thermiques

D’autre part, le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment), bien conscient que le BIM ingénieur en efficacité énergétique du bâtiment est un métier d’avenir, à fusionner deux logiciels :

  • d’un côté, eveBIM (« viewer » gratuit pour visualiser la maquette numérique) ;
  • et de l’autre, Trnsys (logiciel de simulation thermique dynamique).

Cette fusion permet la détection des ponts thermiques. Cela fait économiser plusieurs jours de saisie (pour les projets de grande envergure) à l’ingénieur en BE. Et le CSTB a également édité un guide de bonnes pratiques pour accompagner les bureaux d’études (ingénieur, dessinateur, projeteur…) et les architectes.

BIM ingénieur en efficacité énergétique : un métier d’avenir ?

Avec la maquette numérique, de nouveaux métiers émergent. Parmi eux, BIM modeleur et coordinateur BIM. Celui de BIM ingénieur en efficacité énergétique du bâtiment a également de beaux jours devant lui.

D’ailleurs, les ingénieurs ainsi que les autres acteurs de la construction (urbaniste, architecte, BIM manager, thermicien, maîtrise d’ouvrage…) ont la possibilité de se former pour « utiliser le BIM pour une rénovation énergétique efficace » avec :

  • identification des atouts du BIM, ce qui suppose de faire le point sur la réglementation (RBR 2020, loi Elan, Plan climat…) ;
  • reproduction du comportement thermique du bâtiment existant ;
  • optimisation de l’efficacité énergétique du bâti et des équipements ;
  • implantation des équipements d’énergie renouvelables ;
  • adaptation de la gestion du projet à la méthodologie BIM;
  • suivi de la performance et correction des écarts.

A la recherche d’un Ingénieur BIM ?

Publiez gratuitement votre annonce et trouvez le prestataire qu’il vous faut !

Recevoir les articles de Projeteurs.com

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir par email les derniers articles publiés une fois par semaine.