Comment aménager un sous-sol en pièce habitable ?

Il est tout à fait possible de transformer un sous-sol en pièce habitable. Cela représente un moyen d’agrandir un logement pour y faire un espace supplémentaire. Cependant, la création d’un souplex est soumis à plusieurs contraintes en termes d’autorisations administratives (déclaration de travaux, permis de construire…) et normes. Découvrez également dans quel cas il est judicieux de faire appel à un architecte freelance.

Faut-il un permis de construire pour aménager un sous-sol en pièce habitable ?

Vous avez le droit d’aménager un garage en lieu de vie, mais qu’en est-il du sous-sol ?

D’abord, sachez que l’autorisation administrative s’avère obligatoire lorsqu’un sous-sol change de fonction.

Ensuite, le type d’autorisation varie en fonction de la surface du sous-sol :

  • moins de 5 m² : aucune obligation ;
  • moins de 20 m² : déclaration préalable de travaux exigée ;
  • plus de 20 m² : permis de construire

Notez aussi qu’en cas de modification des structures porteuses et des façades (création d’une ouverture, suppression de la porte…), vous devez déposer un permis de construire. Pour réaliser chaque plan (plan de masse, plan de situation…), vous pouvez faire appel à un bureau d’études en tant que particulier, ou faire confiance à un dessinateur indépendant.  

Enfin, si vous habitez un immeuble, vous devez également obtenir l’autorisation du syndicat de copropriété pour entreprendre les travaux.

A savoir : si votre zone d’habitation est comprise dans un plan de prévention des inondations, l’aménagement d’un sous-sol en pièce habitable se révèle impossible.

Aménagement d’un sous-sol en pièce habitable : quelles sont les normes ?

Pour être habitable, la pièce du sous-sol doit être décente. Pour cela, des normes doivent être respectées :

  • 1,80 mètre de hauteur minimum. Certaines communes exigent davantage. Référez-vous au règlement sanitaire local. A titre informatif, il vaut mieux réserver l’espace à une zone de stockage en cas de hauteur inférieure à 2 mètres ;
  • présence d’ouvertures sur l’extérieur. Le sous-sol doit bénéficier impérativement d’un éclairage naturel et posséder un passage de l’air. Si le sous-sol est totalement enterré, sans ouverture, il est impossible d’en faire une pièce de vie.

Aménager un sous-sol en pièce habitable dans le respect des normes permet de l’occuper pour un usage personnel. En revanche, le Code de la santé interdit la location d’un souplex, même si vous avez suivi scrupuleusement la réglementation.

Aménager un sous-sol : faire appel à un architecte

Solliciter l’expertise d’un architecte en freelance représente une bonne idée pour réussir votre projet d’aménagement. Ce professionnel pourra optimiser l’espace et mettre en valeur les volumes.

Par ailleurs, vous aurez certainement besoin de :

  • traiter l’humidité en assainissant le sous-sol. Dans une maison, vous pouvez drainer le sol ou injecter une résine dans le mur. Et si vous logez dans un appartement, il convient d’isoler le mur et le sol avec des plaques ;
  • aérer via une VMC ou un flux d’air ;
  • créer une ouverture pour bénéficier de la lumière naturelle, à coupler avec des solutions d’éclairage artificiel ;
  • aménager l’accès en prévoyant un escalier adapté à l’usage du souplex ;
  • prévoir une arrivée d’eau si l’aménagement est prévu pour créer une salle de bains ou une cuisine;
  • enfin, choisir un revêtement adapté au lieu : peinture isolante, parquet, moquette épaisse…

Besoin d’un prestataire ?

Trouvez rapidement un prestataire pour réaliser les prestations dont vous avez besoin.

C’est gratuit et sans engagement !

Recevoir les articles de Projeteurs.com

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir par email les derniers articles publiés une fois par semaine.
odio libero ut ut amet, elementum eleifend Praesent Curabitur