Etre salarié et freelance en même temps, comment cumuler deux jobs ?

Les travailleurs qui cumulent activité salariée et indépendante possèdent un double statut. Peu importe le contrat qui les lie à leur boîte (CDI, CDD, intérim…), ils travaillent également à leur compte en toute légalité.  Mais concrètement, comment un dessinateur, projeteur ou architecte peut occuper deux jobs à la fois ? Découvrez les avantages d’être salarié et freelance en même temps, ainsi que les écueils à éviter.

Les avantages d’être salarié et freelance en même temps

Pourquoi certains salariés travaillent aussi en tant qu’indépendant ? En fait, le cumul des deux activités possède des avantages.

D’abord, conserver son emploi dans une entreprise représente une sécurité avant de franchir le cap de l’entrepreneuriat. Il s’agit d’un tremplin avant le grand saut dans l’inconnu. Avant de devenir indépendant à 100 %, le travailleur peut continuer son activité salariée. Cela lui laisse ainsi le temps de trouver ses premiers clients, et de peaufiner son projet professionnel.

Ensuite, avoir deux jobs se révèle stimulant sur un plan intellectuel. Cela permet également de travailler sur des projets motivants. Par exemple, un freelance en bureau d’études pourra choisir les missions qui lui plaisent vraiment. Quoi qu’il arrive, son salaire en tant que salarié lui assurera un revenu minimum.

Enfin, même si aujourd’hui le freelancing est en plein essor, certains organismes restent frileux. Une activité salariée menée en parallèle à l’entrepreneuriat rassure notamment les banques ou agences immobilières.

Les conditions à respecter avant de se lancer

Avant de s’inscrire comme micro-entrepreneur ou de créer son entreprise, il convient de se renseigner sur les conditions.

En effet, même s’il est tout à fait légal d’être salarié et freelance en même temps, les indépendants doivent respecter certaines règles.

Clause d’exclusivité : en quoi consiste-t-elle ?

Lisez attentivement votre contrat de travail. Il existe des clauses qui interdisent toute activité parallèle ou concurrentielle. Assurez-vous que le document contractuel ne fait pas mention d’une clause d’exclusivité. Le cas échéant, vous devrez fournir un effort de négociation avec votre employeur. Certains sont plus ouverts que d’autres sur le double statut.

Mais de manière générale, privilégiez toujours la transparence vis-à-vis de vos supérieurs. Cela permet d’éviter les situations complexes.

Conflit d’intérêt, avoir une éthique

D’autre part, il s’avère important d’adopter une éthique lorsque l’on souhaite cumuler activité salariée et indépendante. Les deux jobs ne doivent pas interférer sous peine de conflit d’intérêt.

En tant que travailleur salarié, vous avez obligation de loyauté envers votre employeur. De la sorte, vous devez respecter certaines règles éthiques. Parmi elles, ne pas travailler pour votre compte lorsque vous êtes au bureau, ne pas utiliser le matériel de l’entreprise pour votre business… Et si un client souhaite vous démarcher, prenez également vos précautions.

Il y a aussi le droit du travail qui vous interdit de réaliser des missions pour votre employeur. En effet, les entreprises n’ont pas le droit d’utiliser leurs salariés comme prestataires. Soyez donc vigilant lorsque vous démarrez votre activité indépendante.

Enfin, le travailleur qui est à la fois freelance en portage salarial et salarié en CDI cumulent deux contrats à durée indéterminée. Par conséquent, il risque de dépasser le nombre légal maximum d’heures de travail autorisées par la loi.

Le régime : salarié ou indépendant ?

Lorsque l’on veut être salarié et freelance en même temps, la question du régime s’impose. Il s’avère très important de définir votre activité principale avant de débuter en tant que dessinateur micro-entrepreneur ou projeteur freelance. En effet, c’est le régime social de votre activité principale qui rembourse vos frais de santé.

Et pour que votre activité salariée soit considérée comme votre activité principale, vous devez travailler au moins 1200 heures par an en tant que salarié (environ 8 mois sur 12). D’autre part, votre revenu de salarié devra également être égal ou supérieur à celui de votre activité de freelance. Et attention aux fausses déclarations, l’Urssaf veille…

A la recherche de missions ?

Rejoignez la plateforme de freelances Projeteurs.com

Recevoir les articles de Projeteurs.com

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir par email les derniers articles publiés une fois par semaine.
tempus vulputate, ultricies nunc quis ipsum leo.