Freelance : toutes les aides financières pour la création d’entreprise

La recherche de capitaux peut faire partie des étapes d’une création d’entreprise. En effet, pour se mettre à son compte, on peut avoir besoin d’investir dans du matériel, des outils de communication, des logiciels, un véhicule de fonction… Heureusement, pour se lancer dans le grand bain de l’entrepreneuriat, il existe des aides financières pour la création d’entreprise. Selon le statut (micro-entrepreneur, entreprise individuelle…) et le type d’activité (dessinateur, projeteur, architecte…), il existe des soutiens au niveau national, régional, local et associatif. Sans parler des concours ouverts aux freelances. Découvrez toutes les aides existantes ainsi que les conditions d’octroi.

La liste des aides financières pour la création d’entreprise

L’ACCRE (Aide aux Chômeurs à la Création d’Entreprise)

Grâce à l’ACCRE, les demandeurs d’emploi qui souhaitent devenir freelance bénéficient de réductions des charges sociales sur trois ans, voire d’une déduction totale des cotisations. Cela dépend alors du chiffre d’affaires.

ARE ou ARCE (Allocation Retour à l’Emploi et Aide à la Reprise et à la Création d’Entreprise)

Les demandeurs d’emplois ou les salariés repreneurs d’une entreprise en redressement ou liquidation judiciaire peuvent profiter d’un maintien des allocations chômage. L’aide peut aussi prendre la forme d’un financement à hauteur de 45 % du montant des allocations chômage dues.

NACRE (Nouvel Accompagnement à la Création ou à la Reprise d’Activité)

Le dispositif NACRE, désormais pris en charge par la région, est un prêt à taux zéro et sans garantie, d’un montant compris entre 1000 et 10 000 euros, remboursable sur 5 ans et additionné à un autre prêt bancaire.

AGEFIPH (Association nationale pour la Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées)

Cette aide d’un montant maximum de 6000 euros (pour un apport minimum de 1500 euros) s’adresse aux demandeurs d’emploi présentant un handicap.

FGIF (Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes)

Cette aide à destination des femmes entrepreneures prend la forme d’une mise à disposition de fonds de roulement ou d’investissement, tout au long de la croissance de l’activité.

Les exonérations

Exonération de la CFE

La première année d’activité, les travailleurs indépendants sous le statut micro-entrepreneur bénéficient d’une exonération de la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises).

Exonération d’impôt

D’autre part, dans certaines zones franches urbaines (ZFU), les entrepreneurs peuvent bénéficier d’une exonération d’impôt (sous conditions).

Les aides privées et associatives

Prêt à taux zéro

Le prêt à taux zéro, appelé aussi prêt d’honneur, est proposé par Initiative France et le Réseau Entreprendre. Cette aide aux créateurs d’entreprise, sans garantie et sur une durée de cinq ans, doit être complétée par un autre emprunt bancaire.

Micro crédit

Ensuite, les freelances/travailleurs indépendants à la recherche d’aides financières pour la création d’entreprise peuvent se tourner vers l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique). L’organisme aide les indépendants à obtenir des micro crédits.

En outre, l’ADIE peut vous accorder un prêt d’un montant maximum de 20 000 euros, remboursable dans les 48 mois (sous réserve d’éligibilité).

La prime d’activité

La prime d’activité est une aide de l’Etat qui concerne aussi bien les salariés que les freelances, y compris les micro-entrepreneurs. Pour y prétendre, le chiffre d’affaires ne doit pas dépasser un certain montant.

Pour une demande de prime d’activité, il faut s’adresser à la Caisse d’allocations familiales (Caf).

Les concours

En plus des aides financières pour la création d’entreprise, sachez qu’il y a aussi des concours ouverts aux freelances. Ils permettent de donner un coup d’accélérateur à son activité.

Parmi eux, le concours Audace, réservé aux micro-entrepreneurs depuis plus d’un an et ayant au moins deux clients. Le lauréat se voit alors attribuer une dotation pour développer son entreprise.

Aides démarches administratives

Enfin, les freelances qui débutent peuvent aussi rencontrer des difficultés administratives, notamment pour choisir son statut ou demander des aides à la formation professionnelle freelance.

Sachez que l’Agence France Entrepreneur (AFE), qui assure une mission de soutien à l’entrepreneuriat sur l’ensemble du territoire, dispense un accompagnement pour les démarches administratives.

Comparez les assurances

  • Assurance Dommages Ouvrages
  • Garantie Décennale
  • Responsabilité Civile Professionnelle
  • Multirisque Professionnelle
  • Assurance Auto

Recevoir les articles de Projeteurs.com

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible.