Construction d’une maison, les principes de la conception bioclimatique

Aujourd’hui, le terme de conception bioclimatique n’est pas seulement connu de l’architecte ou du dessinateur bâtiment. Il s’agit d’un concept familier aux particuliers qui possèdent un projet de construction. Alors, en quoi consiste-t-il vraiment ? Et sur quels principes fondamentaux repose-t-il ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le bioclimatisme.

Qu’est-ce qu’une conception bioclimatique ?

Appelée aussi architecture solaire passive, la conception bioclimatique s’inspire de techniques anciennes. En effet, la démarche qui consiste à tirer le meilleur parti de son environnement n’est pas nouvelle. L’objectif final est alors d’obtenir un bon confort d’ambiance en utilisant des moyens entièrement naturels.

Par conséquent, le projet de construction s’inscrit dans une démarche réfléchie au cours de laquelle toutes les caractéristiques du plan d’implantation sont évaluées. L’architecte ou le dessinateur étudiera toutes les particularités du site afin d’établir le plan de la maison pour le permis de construire.

Et l’enjeu repose sur trois étapes essentielles :

  • le bâtiment devra capter et se protéger de la chaleur ;
  • puis, transformer et diffuser cette chaleur ;
  • enfin, il conservera la chaleur ou la fraîcheur.

L’étude du terrain

Lorsque vous envisagez de faire construire, il y a d’abord la loi Elan 2018 à connaître en plus de tout ce qu’il faut savoir sur l’achat d’un terrain constructible. Ensuite, une conception bioclimatique demande une attention particulière à l’orientation de la maison. Cela fait partie des paramètres principaux en termes de bioclimatisme.

Mais au-delà de l’exposition, c’est l’étude précise du terrain qui importe. Vous devrez donc prendre en compte un certain nombre d’éléments tels que le climat, la topographie, la présence de ressources naturelles et de végétations, etc. En outre, la conception du bâtiment sera réalisée en accord avec la géographique du site. Cela permettra de réduire les besoins en éclairage, rafraîchissement et chauffage.

Mode de construction : le choix du matériau

Il y a également le mode de construction qui se pose lorsque l’on envisage de construire une maison bioclimatique. Ainsi, la conception du bâtiment sera pensée en termes de compacité, nombre de surfaces vitrées, choix des matériaux…

Et en ce qui concerne les surfaces, certaines seront privilégiées à d’autres. Les surfaces mats et granuleuses, par exemple, captent la lumière et convertissent la chaleur de façon plus performante que les surfaces à effet miroir, c’est-à-dire lisses et brillantes. Mais de manière générale, ce sont les matériaux à forte inertie thermique qui seront valorisés dans une conception bioclimatique.

Isoler et ventiler

Ajoutons qu’un bâtiment bioclimatique dispose d’un bon équilibre thermique entre les différentes pièces. Cela s’explique en partie par une isolation efficace. D’autre part, le système de ventilation a également sa part à jouer. En effet, il doit diffuser ou évacuer la chaleur. A l’inverse, les ponts thermiques seront totalement proscrits.

Enfin, notez que la conception bioclimatique a pour but de capter le soleil le plus possible de manière totalement naturelle. Ainsi, les particuliers qui souhaitent se lancer dans un tel projet de construction n’utiliseront pas de panneaux solaires thermiques. La maison à architecture solaire passive profitera du soleil sans intermédiaire.

Besoin d’un prestataire ?

Trouvez rapidement un prestataire pour réaliser les prestations dont vous avez besoin.

C’est gratuit et sans engagement !

Recevoir les articles de Projeteurs.com

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir par email les derniers articles publiés une fois par semaine.

luctus risus pulvinar Phasellus Sed nec elit. ut consectetur libero. mi,