Fiche métier technicien bureau d’études freelance

Bien qu’il dessine lui aussi des plans, le technicien bureau d’études n’est pas à confondre avec le dessinateur industriel ni le projeteur. Il s’agit d’un métier à part entière dont nous vous révélons les principales missions. Découvrez également l’environnement de travail du technicien bureau d’études freelance, ainsi que les formations et les qualités requises pour accéder à la profession. Sans oublier le salaire et les évolutions possibles.

Les activités principales d’un technicien bureau d’études freelance

La mission première d’un technicien BE est de dessiner des plans pour ensuite concevoir et modéliser des pièces. Pour cela, il se fie à un cahier des charges précis fourni par le client. Et pour chaque plan, il utilise les outils de CAO et DAO.

D’autre part, le technicien bureau d’études freelance a d’autres missions :

  • réaliser les plans de détails, de sous-ensembles et d’ensembles ;
  • réaliser des spécifications et des cotations de pièces, sous-ensembles et ensembles ;
  • renseigner et mettre à jour les banques de données techniques ;
  • concevoir des pièces ;
  • réaliser des relevés dimensionnels de pièces ;
  • réaliser des schémas de pièces ;
  • élaborer des devis ;
  • concevoir et mettre au point des maquettes et prototypes.

L’environnement de travail d’un technicien bureau d’études indépendant

D’abord, sachez qu’un technicien BE qui travaille à son compte restera toujours en contact avec de nombreux interlocuteurs (architecte en freelance, maître d’ouvrage, dessinateur, projeteur, responsable de bureau d’études, particuliers…).  

Ensuite, un technicien bureau d’études freelance peut travailler dans différents secteurs tels que le bâtiment, l’aéronautique, l’agroalimentaire, l’industrie, la plasturgie, l’outillage, la chimie…Effectivement, le technicien a la possibilité de se spécialiser dans une activité spécifique. Il pourra ainsi collaborer avec un bureau d’études mécanique, un bureau d’études BTP, un bureau d’études béton armé ou métallerie, etc.

Dans tous les cas, qu’il travaille dans le bâtiment ou dans un autre domaine, l’indépendant devra respecter un cahier des charges parfois très précis et extrêmement complexe. Cela nécessite donc de nombreuses qualités et compétences.

Les qualités et compétences d’un technicien BE

Qualités requises

Pour s’installer à son compte et devenir technicien BE indépendant, il faut être :

  • rigoureux, précis, minutieux ;
  • créatif ;
  • doté d’une bonne adaptabilité ;
  • apte à la communication.

Compétences pour devenir technicien bureau d’études à son compte

Un certain nombre de compétences est attendu pour être technicien BE freelance :

  • savoir utiliser les outils informatiques de base, mais aussi et surtout, les logiciels de DAO et CAO, et de conception 3D pour réaliser les plans tels que le plan de masse ;
  • être capable d’analyser et de répondre à un cahier des charges défini par le client ;
  • pouvoir déterminer et calculer les contraintes d’une pièce d’un point de vue fonctionnel, structurel, physique, dimensionnel et géométrique ;
  • savoir chiffrer des projets et élaborer des dossiers techniques.

Quelles sont les formations pour devenir technicien bureau d’études ?

Il existe plusieurs formations niveau bac +2 dont le :

  • BTS en conception de produits industriels ;
  • DUT en génie mécanique et productique ;
  • BTS en assistanat technique d’ingénieur.

Et ce, afin de prétendre à divers titres tels que celui de technicien d’études en mécanique ou celui de technicien supérieur en conception industrielle de systèmes mécaniques.

Evolutions et perspectives de carrières

D’abord, sachez que le salaire moyen d’un technicien BE avoisine les 2300 euros net mensuel.

Ensuite, côté évolution, après plusieurs années d’expérience, le technicien bureau d’études freelance peut devenir responsable BE ou chef de projet.

Et suivant sa spécialisation dans un domaine précis, il peut aussi devenir ingénieur après l’obtention d’un diplôme supplémentaire.

Vous êtes à la recherche d’un prestataire dans ce métier ?

ipsum mi, Donec ante. suscipit id,