Freelance, se démarquer de la concurrence en se spécialisant

En tant que travailleur indépendant, vous vous êtes forcément posé la question : faut-il se spécialiser dans un domaine précis ou diversifier son activité ? Faut-il être un freelance polyvalent ou un expert dans son secteur pour trouver des missions et rentabiliser son entreprise ?
Si le freelance généraliste ne se ferme à aucune clientèle en se positionnant sur de multiples projets, le spécialiste, lui, inscrit son travail dans une démarche qualitative. Découvrez tous les avantages à proposer un domaine d’expertise en termes de concurrence, tarif et réputation.

Se spécialiser ou non, une question stratégique

Dès le lancement de votre affaire, il est important de choisir entre spécialisation ou polyvalence. Souhaitez-vous devenir un freelance pluridisciplinaire ou être incollable dans un domaine ? Votre choix aura une incidence sur votre façon de travailler au quotidien.

La réponse dépendra en grande partie de vos besoins ainsi que de vos compétences. Une spécialisation requiert une formation permanente afin de se perfectionner. Il peut s’agir d’une réelle opportunité professionnelle.

Mais généralement, devenir un expert demande de l’expérience et un bon carnet d’adresses, ce qui nécessite du temps ! Un travailleur indépendant avec de la bouteille pourra plus facilement se spécialiser qu’un freelance débutant avec peu de contacts professionnels.

La concurrence, freelance généraliste VS spécialiste

Le freelance polyvalent se positionnera sans restriction sur de nombreux projets pour augmenter ses chances de décrocher une mission. Mais, les candidats seront nombreux à espérer remporter le contrat.

En revanche, l’expert subira beaucoup moins les effets de la concurrence et obtiendra un bon taux de conversion de ses devis. Cela se confirmera d’autant plus si le travailleur spécialisé offre un service complémentaire ou une qualité supérieure.

D’autre part, le travailleur indépendant qui souhaite être référent dans un domaine aura tout intérêt à se spécialiser dans une tendance de recherche à la hausse pour se démarquer favorablement.

Se spécialiser pour remporter des projets valorisants

Lorsque l’on débute en tant qu’entrepreneur que ce soit en micro-entreprise ou entreprise individuelle, la seule solution pour rentabiliser son affaire, c’est se positionner sur de nombreux projets. Cela signifie devoir travailler sur des missions présentant peu d’intérêts en termes de motivation et/ou de valorisation. Toutefois, ces premiers travaux permettront au freelance d’effectuer un portfolio de ses réalisations.

En devenant expert dans un domaine, vous n’aurez plus à accepter des contrats qui ne vous plaisent pas. Les projets et missions sélectionnés seront plus intéressants pour votre carrière et valoriseront votre parcours professionnel.

Votre spécialisation sera également appréciée des prospects. Si vous fournissez du bon travail, votre nom circulera dans la profession. Dans ce cas, le bouche-à-oreille représente le meilleur moyen pour trouver de nouveaux clients.

La réputation de l’expert : des tarifs en hausse !

Auprès d’un prospect, le spécialiste aura toujours meilleure réputation que le freelance polyvalent. En effet, comment peut-on être bon partout ? Cela s’avère impossible. Par conséquent, le travailleur indépendant non spécialisé souffrira d’un manque de crédibilité.

En revanche, l’expert se démarquera rapidement des autres entrepreneurs en proposant ses connaissances et compétences dans un domaine particulier. Pour tenir sa réputation, le travailleur devra impérativement être à la pointe de son secteur.

Cette expertise induit des tarifs plus élevés. Si le freelance possède une compétence rare, sa spécialisation justifiera des prix plus hauts que dans un domaine concurrentiel.

Freelance pluridisciplinaire : comment envisager une spécialisation ?

Etre généraliste ne signifie pas s’éparpiller ou se disperser sous peine de proposer une très faible qualité de service à vos clients. En effet, difficile pour un freelance d’avoir une bonne connaissance de tous les sujets abordés.

Pour rester crédible, ayez un domaine d’expertise autour duquel vous ferez graviter une politique de diversification. Réduisez votre champ en proposant deux à trois domaines différents, pas davantage.

Et pour ne pas avoir à essuyer de mauvais avis clients sur votre travail, n’acceptez jamais une mission sur laquelle vous avez peu de compétences.

D’autre part, contrairement à l’expert, vous devrez adapter vos supports de communication à chaque demande clientèle pour être professionnel.

A la recherche de missions ?

Rejoignez la plateforme de freelances Projeteurs.com

Recevoir les articles de Projeteurs.com

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir par email les derniers articles publiés une fois par semaine.
ante. amet, tempus massa mi, dolor vulputate, ut dictum risus. felis